Lois de finances

Ce qui vous intéresse sur le budget de la Défense

Budget 2022

La ministre a tout d’abord rappelé qu'en 2017, le budget du Minarm était de 32.3 milliards d’€ (Md€) et que pour 2022, il s’élève à 40.9 Md€, soit une augmentation de 26 Md€, une LPM respectée pour la 4ème année consécutive.

Elle a mis en exergue les points qui lui semblaient importants pour les organisations syndicales :

- équipements du quotidien et grands programmes d’armement pour 1.6 Md€,

- des crédits innovation pour 1Md€,

- amélioration des conditions de vie du personnel tant civil que militaire :

                   - le recrutement : 4200 agents civils seront recrutés,

                   - la Nouvelle politique de rémunération des PM, à suivre pour palier encore des écarts de traitement avec le personnel civil,

                   - les mesures catégorielles du personnel civil : 7,6 millions d’€ + 10,7 millions de revalorisation des agents sur contrat.

La ministre a rappelé que depuis 2017, les mesures catégorielles avaient représenté pour les titulaires, 470 millions d’€ (PPCR et Rifseep) et 195 millions d’€ pour les non-titulaires (9ème échelon des OE, prime de rendement à 17%).

 

L’UNSA Défense a évoqué 6 points :

1. il y a urgence à recruter des gestionnaires (lacunes de la RH de proximité),

2. il conviendrait aussi à l’instar des efforts faits sur le logement d’améliorer l’infrastructure de bureaux qui parfois est proche de l’insalubrité,

3. au-delà de la prime accordée aux maitres d’apprentissage, il serait souhaitable de trouver d’autres éléments de reconnaissance du temps consacré à un investissement humain lourd,

4. lors de la création du statut des ICD, il avait été évoqué la revalorisation du régime indemnitaire des ex- IEF,

5. le référé de la Cour des comptes montre combien la CDC ignore les problématiques du MinArm en termes d’attractivité notamment par la rémunération des compétences rares. Les spécialités de recrutement des ICD, Bac+5, ne permettront pas de combler tous les besoins de l’employeur DGA.

6. certains personnels paramédicaux, non gratifiés d’un CTI car employés hors HIA, ne verront pas non plus leur prime de service revalorisée comme chaque année. Au-delà du fait que, bien sûr, ils devraient pouvoir bénéficier du CTI.

Pour plus de précisions, retrouvez les 3 flash infos :

Quelques points à connaitre sur le PLF 2022/Episode 1 : les mesures catégorielles ;

Quelques points à connaitre sur le PLF 2022/Episode 2 : présentation du PLF par la ministre ;

Quelques points à connaitre sur le PLF 2022/Episode 3 : audition de l’UNSA Défense par la commission de la défense

 

Budget 2021

Comme vous avez pu le lire, le budget 2021 sera conforme aux engagements du président de la République, donc à la loi de programmation militaire (LPM) et que cela dure depuis 3 ans déjà. Cependant, cette année, pour les mesures catégorielles, c’est trop peu, selon l’UNSA Défense mais « mieux que rien » selon la ministre qui fait, là, référence à la volonté de Bercy sur ce sujet.

  • Le 2.10.2020, la ministre présentait le projet de loi de finances 2021 aux organisations syndicales.
  • Une seconde réunion, le 8.10.2020, a permis d’entrer dans le sujet plus particulier des mesures catégorielles.

Lire le compte-rendu rassemblant les deux réunions (PLFI 2021 et mesures catégorielles)