Les adjoints administratifs restent les grands oubliés

La DRH-MD vient de communiquer la note du Service des Ressources Humaines Civiles relative aux modalités de revalorisation de l'IFSE des agents fonctionnaires administratifs. Cette note inscrit le ministère des Armées dans une cohérence interministérielle et permet de rattraper pour partie, la tendance au décrochage observée ces dernières années vis-à-vis des autres départements ministériels.

Si la DRH-MD rappelle la cohérence du dispositif, que dire du sort réservé aux adjoints administratifs ? Ils ne sont pas oubliés... non !!! Ils sont invisibilisés, humiliés, considérés comme hors du champ de ce que d'aucuns appellent de leurs vœux, la communauté civile.

La lecture d’un premier « Flash info UNSA Défense » en avril vous a permis de prendre connaissance des principes de l’accord cadre en santé dit PSC (Protection Sociale Complémentaire) négocié entre les fédérations syndicales du ministère des armées et les représentants de la DRHMD. Egalement les premières réponses aux questions que chacune et chacun est légitime à se poser. le pilotage et le suivi de cet accord au seul bénéfice des personnels civils sont placés sous la responsabilité du SCN de l’Action Sociale des Armées. Pour mémoire, c’est le groupe « DEFENSEO » qui a emporté l’appel d’offre MinArm (Harmonie + Klésia + AGPM + MCDEF).

L’UNSA vous livre quelques éléments supplémentaires dans ce nouveau flash à même de vous permettre de mieux appréhender le dispositif qui sera mis en œuvre à compter du 1er janvier 2025 (lignes visibles sur les bulletins de paie à cette date).

Nous serons peut-être d’accord que nous sommes tous un peu sourd quand cela arrange notre bonheur. Sans doute parce que cela repose un peu de ne pas tout entendre. Vous pensiez sans doute comme tous les agents publics que le ministre de la Fonction Publique était dur de la feuille, sourd à nos revendications ? Bref, le truc bassement physiologique. C’est un peu plus complexe. En fait l’insoutenable stagnation de nos rémunérations a bien un lien direct avec le cerveau ? Prêtez un peu une oreille, laissez trainer l'autre et vérifiez en lisant le Fil d'Ariane 196.

Chères adhérentes, chers adhérents, cher(e)s collègues

« L’arrêt public »… l’appétence pour la chose publique s’amenuiserait donc au fil de l’égrenage des générations. Se poser la question d’un modèle apparaissant comme daté, décalé des aspirations initiales qui ont guidé ses inspirateurs, ne remet pas en doute sa pertinence pour l’UNSA. Mais cela interroge sur ce qu’en ont fait les politiques successives, les gouvernements indépendamment des alternances, toujours agiles à en pointer les difficultés, en oubliant que ce modèle justement structure la société française, celle d’un égal accès pour tous aux métiers et fonctions, de la disponibilité, de l’accessibilité et de la continuité pour tous aux services d’intérêt général, autant de préoccupations au cœur de la vie des citoyens.

Harmonie Mutuelle emporte le marché pour les personnels civils

C’est une première au ministère des Armées, qui est le premier ministère à signer un accord en protection sociale complémentaire « GROUPE » au bénéfice de l’ensemble des personnels civils. Après de multiples réunions associant la DRHMD et les représentants des fédérations syndicales, engagées dans une charte de confidentialité, et dans un véritable esprit de négociation sociale, réunions assistées par un actuaire maitrisant parfaitement les subtilités de ce dossier complexe, la Commission Paritaire de Pilotage et de Suivi de l’Accord (CPPS) dont l’UNSA est partie prenante, a validé le 26 mars dernier, le choix du candidat ayant rendu la meilleure copie à l’appel d’offre lancé à la suite de ces négociations.

C'est le groupe "Harmonie mutuelle" qui emporte ce marché qui courra sur une durée de 6 années dont 1 fois 3 ans avec option de 3 fois 1 an.

Pour en savoir plus, téléchargez la suite du flash info relatif à la PSC ainsi que le tableau des garanties qui rappelle les garanties exprimées en % de la base de remboursement de la sécurité sociale, pour le panier de soins de base, pour l'option 1 et pour l'option 2 : hospitalisation, soins courants, soins dentaires, auditifs, optiques, médecines douces, actes refusés par la sécu, etc.

Plus d'articles...

@UnsaDefense

UnsaDefense