RETRAITES : L’UNSA, le syndicat de propositions et de solutions

L’UNSA n’était pas demandeuse de cette réforme visant à instituer un système universel à points. Pour autant, l’UNSA a fait le choix d’être utile aux salarié(e)s en se mobilisant à chaque fois tout au long des deux derniers mois, mais aussi en acceptant la discussion, en négociant et en proposant sans relâche des solutions, la chaise vide étant toujours au détriment des salariés . C’est ainsi que l’UNSA peut mettre à son actif des négociations intenses avec les directions des entreprises publiques (SCNF, RATP, EDF, Opéra…), afin d’obtenir des compensations, des garanties et des reculs sur les mesures les plus pénalisantes. Nous restons mobilisés pour continuer à faire bouger les lignes du projet de loi.

Attribution du CIA

3 notions importantes :

  • Le montant de référence. Tous les fonctionnaires ont vocation à bénéficier de cette somme dès lors que leurs objectifs 2019 sont réalisés.
  • Le montant de construction budgétaire. La différence entre ce montant et le montant de référence permet de dégager une marge donnant à l’employeur la possibilité d’allouer une somme au-delà du montant de référence aux agents qu’il estime devoir distinguer. Il dispose donc de crédits calculés comme suit :
    Effectifs du corps X montant de construction du corps = la somme à distribuer entre les agents de ce corps.
    Par exemple : un employeur a 10 Adjoints, le montant de référence pour les Adjoints Administratifs est fixé à 620 € (soit 6200 € pour les
    10 agents), mais en construction budgétaire le montant est fixé à
    700 € (soit 7000 €). Cette différence garantit le minima à chacun et la possibilité de majorer celles et ceux dont les résultats seront particulièrement bons.
  • Le plafond réglementaire, à ne pas dépasser est fixé par corps et par groupe IFSE ainsi que pour l’administration centrale et les services déconcentrés.

L’UNSA, née en 1993, est une jeune organisation dans le paysage syndical français. Pour la première fois dans notre pays, une organisation syndicale n’est pas née d’une scission mais d’une volonté de regroupement de plusieurs organisations partageant les mêmes valeurs républicaines de laïcité, de démocratie, de solidarité, de liberté, d’humanisme et de justice sociale. C’est en 2005 qu’une même démarche de regroupement de différentes organisations syndicales du ministère de la Défense a permis la création de l’UNSA-Défense, aujourd’hui 3ème organisation du ministère des armées et représentative de toute les composantes civiles, au sein de tous les employeurs.


L’UNSA-Défense est porteuse d’une conception du syndicalisme différente, respectueuse de l’avis de tous et de chacun, respectueuse de l’autonomie de décision de ses structures territoriales. L’UNSA-Défense est une organisation moderne, en phase avec les aspirations des agents. L’UNSA-Défense développe une pratique du dialogue social et de la négociation qui s’appuie sur une analyse des situations, sans dogme ni esprit partisan. L’UNSA n’est ni adepte du refus systématique de principe, ni dans une démarche d’acceptation par habitude.

 

L’UNSA-Défense pratique un dialogue social qui relève de la négociation et de la recherche du compromis, sans dogme ni esprit partisan. Elle n’est pas adepte des « refus systématiques de principe » ni dans une démarche « d’acceptation par habitude et/ou soumission »

L’UNSA Défense :

Notre priorité : défendre et promouvoir les droits du personnel civil du ministère des armées.

Notre ADN : l’autonomie qui laisse aux syndicats territoriaux le pouvoir de décision dans le syndicat.

Notre méthode : informer, accompagner les personnels dans toutes les situations de la vie professionnelle.

Notre ligne : proposer et agir sur tous les sujets : défense des statuts et de la fonction publique, carrière et parcours professionnels, santé au travail, risques psychosociaux, conditions et temps de travail…

Notre exigence : porter des propositions argumentées et motivées pour améliorer la situation de travail de tout le personnel civil des armées.

 

@UnsaDefense

UnsaDefense