Bonjour,

‘‘Voyez, même le vide est indispensable’’.

Nous voici arrivés dans le mois du plein… frigo, rayons, cadeaux, essence même… après une année qui, pourtant, vous en a mis plein le dos. Alors à bien y réfléchir… et si l’essentiel était le vide… celui au fond des yeux à rêver, celui au creux du ventre à espérer, celui au bord des lèvres à se taire, celui au pli des doigts à y glisser la tendresse de ceux que vous aimez… le vide qui vous donne le vertige nécessaire à supporter le reste.

Voilà pour vous aider à cette modeste réflexion, le Fil d’Ariane 175.

Monsieur le Directeur, Mesdames, Messieurs,

L’UNSA tient à commencer son propos introductif par deux points particuliers. Le premier est un hommage que nous rendons à Jean-Pierre Machefert et Luc Gruel, disparus brutalement il y a quelques jours. Nous adressons notre soutien au Service, à l’ensemble des agents qui les connaissaient et nos sincères condoléances à leurs familles respectives.

Le second sujet de notre propos introductif porte sur la mission. La Mission avec un M majuscule. Majuscule comme a été l’engagement de l’ensemble des agents du service pendant toute cette longue période épidémique, période qui n’en finit pas d’ailleurs puisque l’épidémie semble connaître un nouveau rebond. Malgré cette situation anxiogène et très difficile sur le plan humain comme professionnel, jamais les personnels civils que nous représentons ce jour, n’ont été pris à défaut d’engagement et de professionnalisme. Les conditions dégradées depuis bientôt deux années n’ont pas détérioré la Mission et en cela, l’UNSA tient à ce que ce CTS, nouvelle appellation du CTR depuis la réforme OCM, rende aussi hommage à cette communauté de femmes et d’hommes, qui ont répondu présents tout au long de cette longue période. L’UNSA ne pouvait pas entamer ce propos liminaire sans le rappeler et nous espérons que chacun au sein du service a bien conscience de cette réalité.

Le général OLIVIER, directeur du SIMu, assisté par le commandant BISCHOFF, nouveau DORH, a présidé une réunion du Comité Technique de Spécial du SIMu le 17 novembre. Cette réunion s’est déroulée uniquement en présence des représentants titulaires et en visioconférence pour les suppléants. Cette réunion a permis de faire le point sur les sujets relatifs aux  évolutions à venir, à la pandémie de COVID 19, au télétravail et aux problématiques RH.

L’UNSA Défense était représentée par Catherine GUILLAUME, Jacques MARTINS (en présentiel) et Etienne VAILLANT ( en visioconférence)

Monsieur le Directeur, Mesdames, Messieurs,


Comme tous les agents du ministère des armées, celles et ceux du SIAé vivent cette période épidémique qui n’en finit plus, de manière difficile, entre distanciation des relations sociales et humaines, attentions de chaque instant, bordées, télétravail et missions à remplir dans des conditions parfois dégradées. Malgré cela, jamais depuis le début de cette période les agents du service n’ont été pris à défaut de professionnalisme et ont rempli le contrat opérationnel. En cela, ils méritent pour l’UNSA un immense respect et une reconnaissance de tous. Grâce à eux, le SIAé a pu répondre présent tout au long de cette longue période quand nombre d’acteurs du secteur ont préféré réduire voire arrêter leurs activités. Quelle plus belle démonstration pouvaient-ils apporter de leur attachement à ce statut du SIAé, au soutien des forces, confirmé par la Ministre lors de son allocution à Clermont, il y a un an déjà.

La réalité de la situation sanitaire, au-delà des conséquences de santé publique, rattrape à nouveau le fonctionnement de notre ministère. Les taux d’incidence, les projections épidémiologiques, laissent déjà entrevoir de tristes présages. Pour l’UNSA Défense, ce retour vers le futur est une nouvelle fois l’occasion de dénoncer les velléités d’autoritarisme, trop souvent constatées depuis le début de cette pandémie, dans certains organismes ou chaînes d’emploi. L’UNSA Défense ne manquera pas de vous interpeller sur toute situation déviante qui lui serait rapportée afin que les droits des agents, leur santé et leurs conditions de travail soient respectées.

La rumeur circulait déjà et est devenue réalité lors de la visite à l’HIA Desgenettes de la ministre déléguée, 

Mme Geneviève Darrieussecq le 21.10.2021.

Lors du CTR exceptionnel consacré à ce sujet, le directeur central du SSA (DCSSA) a indiqué s’être inquiété de n’avoir pu se déplacer sur le site en amont des annonces faites aux agents. Il semble soucieux qu’un bon dialogue social perdure.

Plus d'articles...

@UnsaDefense

UnsaDefense