Depuis la loi n° 2021-1040 du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire, 2 mesures principales sont mises en place : le passe-sanitaire et l’obligation vaccinale. Devant la diversité d’application de ce texte et du décret par les employeurs du ministère, l’UNSA Défense est intervenue auprès du conseiller social de la ministre. Ainsi, nous pouvons dire que des directives Minarm vont paraître et qu’en amont, des bilatérales seront organisées avec les organisations syndicales. Par ailleurs, la Commission centrale de Prévention sera très prochainement réunie ; tout comme les chefs d’établissement devront tenir des réunions de CHSCT. Il est bien précisé qu’en aucun cas, un chef d’organisme ne peut organiser un recueil d’informations sur la situation sanitaire de son personnel.

Il est rappelé que le jour de carence pour les agents publics testés positifs à la Covid-19 est suspendu jusqu’au 31 décembre 2021.

L’UNSA, née en 1993, est une jeune organisation dans le paysage syndical français. Pour la première fois dans notre pays, une organisation syndicale n’est pas née d’une scission mais d’une volonté de regroupement de plusieurs organisations partageant les mêmes valeurs républicaines de laïcité, de démocratie, de solidarité, de liberté, d’humanisme et de justice sociale. C’est en 2005 qu’une même démarche de regroupement de différentes organisations syndicales du ministère de la Défense a permis la création de l’UNSA-Défense, aujourd’hui 3ème organisation du ministère des armées et représentative de toute les composantes civiles, au sein de tous les employeurs.


L’UNSA-Défense est porteuse d’une conception du syndicalisme différente, respectueuse de l’avis de tous et de chacun, respectueuse de l’autonomie de décision de ses structures territoriales. L’UNSA-Défense est une organisation moderne, en phase avec les aspirations des agents. L’UNSA-Défense développe une pratique du dialogue social et de la négociation qui s’appuie sur une analyse des situations, sans dogme ni esprit partisan. L’UNSA n’est ni adepte du refus systématique de principe, ni dans une démarche d’acceptation par habitude. 

L’UNSA-Défense pratique un dialogue social qui relève de la négociation et de la recherche du compromis, sans dogme ni esprit partisan. Elle n’est pas adepte des « refus systématiques de principe » ni dans une démarche « d’acceptation par habitude et/ou soumission »

L’UNSA Défense :

Notre priorité : défendre et promouvoir les droits du personnel civil du ministère des armées.

Notre ADN : l’autonomie qui laisse aux syndicats territoriaux le pouvoir de décision dans le syndicat.

Notre méthode : informer, accompagner les personnels dans toutes les situations de la vie professionnelle.

Notre ligne : proposer et agir sur tous les sujets : défense des statuts et de la fonction publique, carrière et parcours professionnels, santé au travail, risques psychosociaux, conditions et temps de travail…

Notre exigence : porter des propositions argumentées et motivées pour améliorer la situation de travail de tout le personnel civil des armées.

 

@UnsaDefense

UnsaDefense