CTR SIAé

DECLARATION LIMINAIRE

 

Monsieur le Directeur, Mesdames, Messieurs,

‘‘Après étude du dernier rapport qui m’a été remis sur l’avenir du SIAé par l’IGA L’Ebraly au début du mois de juillet, j’ai décidé de maintenir le statut juridique du SIAé en compte de commerce’’. C’est par ces mots que la Ministre des Armées Florence PARLY, a entamé la présentation du projet de budget Défense 2020 aux fédérations syndicales le 30 septembre dernier, il y a quelques jours à peine.

COMPTE-RENDU

 

Comité Technique de Réseau / CTR-SIAé Service Industriel de l’Aéronautique

Le statut confirmé, le SIAé doit trouver l’audace RH

 

Le 2ème CTR du SIAé s’est tenu le 16 octobre sous la présidence du Directeur Central, l’IGA/HC Jean-Marc REBERT et l’équipe de direction centrale.

Laurent Tintignac (Clermont), Gilbert Girardo (Cuers), Bruno Ossola (Toul), Guy Pichenet (Bordeaux) et Claude Abiven (Bretagne), ont représenté l’UNSA-Défense. Gilbert Girardo (UNSA) a été désigné secrétaire adjoint de ce 2ème CTR.

En terme de timing, ce CTR se tenait à peine quelques jours après l’annonce de la Ministre des Armées de conforter le statut en compte de commerce du Service, après la remise et l’analyse du 5ème rapport en deux ans sur l’avenir du SIAé, ce dernier ayant été confié à l’IGA L’Ebraly. Le directeur, rappelant que l’EPIC était maintenant ‘derrière nous’, que le Compte de Commerce étant sécurisé, souhaite maintenant que toute l’administration soit bien en ligne avec cette décision, afin que le SIAé soit en capacité de faire face aux enjeux des contrats verticalisés et globaux. Pour cet objectif, trois écueils à surmonter : l’autorisation de la Direction du Budget de maintenir au SIAé la dérogation CHORUS ‘flux 4’, la fluidification des ressources humaines et le changement d’attitude entre sites du SIAé, en termes de complémentarité et de solidarité.

L’UNSA est longuement revenue sur cette décision ministérielle statutaire, en rappelant que le SIAé est à ce jour l’industriel public capable de concevoir et réaliser des solutions de réparations innovantes et de haut niveau et que le choix de conserver le statut conforte cette activité régalienne, complémentaire de l’industrie privée. La Ministre a fait un choix que l’UNSA salue, de performance et de qualité, démontrant qu’une structure publique peut être réactive, innovante et que ces concepts ne valent pas, contrairement aux fantasmes entretenus ici et là, que pour l’industrie privée. Il suffit comme le font souvent les élus et délégués UNSA de parcourir les services et ateliers pour mesurer l’immense étendue des compétences des personnels du SIAé.

C’était donc une première ! La séparation du Comité Technique de l’Armée de l’Air en deux CT distincts a conduit à la création de cette nouvelle instance SIAé, présidée par le directeur central du service.

Laurent Tintignac (Clermont), Gilbert Girardo (Cuers), Emmanuel Quantin (Ambérieu), Bruno Ossola (Toul), Guy Pichenet (Bordeaux) et Claude Abiven (Bretagne), élus lors du scrutin du 6 décembre 2018, ont représenté l’UNSA-Défense.

Monsieur le Directeur, Mesdames, Messieurs,

Nous voici donc réunis pour le Comité Technique du SIAé, premier du genre, depuis la décision d’extraire le service de celui, historique, de l’Armée de l’Air. Une sorte de pied de nez à ce gouvernement qui compte réduire le nombre d’instances, de la part d’un Ministère des Armées qui comptait 10, puis 12 et aujourd’hui donc, 13 CTR. Allez comprendre.