CTM

Compte tenu d’un ordre du jour copieux, la lecture de ce document va donc aussi vous sembler longue ! Cependant, ces informations ne vont pas manquer de vous intéresser. Alors, installez-vous confortablement et bonne lecture !

Mais pour vous permettre d’aller rapidement aux sujets qui vous intéressent, ce CR fait aussi l’objet de versions plus courtes à l’attention des paramédicaux, du personnel à statut ouvrier… 

Madame la Secrétaire Générale pour l’Administration

Monsieur le Directeur, mesdames, messieurs.

Avec 14 grands thèmes inscrits à l’ordre du jour de ce CTM de fin d’année, une entrée en séance à 14h, l’UNSA n’entend pas que certains sujets soient expédiés faute du temps nécessaire, non seulement pour la compréhension de tous mais aussi pour les nécessaires échanges à une meilleure appropriation des élus de l’ensemble de ces sujets.

Nous allons commencer cet ordre du jour chargé par la transposition du Ségur de la santé à nos agents paramédicaux du ministère des armées. Nous nous sommes exprimés sur le fond de cette mesure, bien sûr lors des négociations avec le ministre de la Santé, mais également lors des échanges avec les services du MinArm.

Avant toute chose, l’UNSA tient à exprimer devant cette instance ministérielle à quel point les personnels du Service de Santé des Armées (SSA) et par-delà, toute la communauté civile, ont fait montre de résilience depuis cette sale période épidémique qui semble ne jamais devoir s’arrêter.

Absence et surprise !!

Un CTM permet aux organisations syndicales d’évoquer vos préoccupations, vos difficultés directement à la ministre. Ce jour, elle était absente…

Pour le reste de l’ordre du jour, les organisations syndicales avaient en amont communiqué à l’administration les points négatifs qu’elles avaient identifiés sur les textes présentés…