CTM

Les réponses du politique aux pulsions de la société impactent encore l’organisation du ministère des armées.

Un CTM entamé à 8h30 pour se terminer à 18h, autant dire un ordre du jour plein, puisque pas moins de 22 points figuraient à l’ordre du jour de cette dernière session du CTM version 2019… un CTM qui deviendra à compter de 2022, le Comité Social d’Administration (CSA) et intégrera les questions relatives à la santé et sécurité au travail.

Cette conséquence est issue de la publication de la loi du 6 août 2019 dite de transformation de la Fonction Publique (LTFP), elle emporte en même temps, la fin des Commissions Administratives Paritaires (CAP) dans leur format actuel en leur retirant toutes les questions d’ordre individuel, il ne leur reste que les décisions défavorables lorsque les agents engageront un recours. Pas certain pour l’UNSA que le dialogue social s’en porte mieux.

Florence Parly, Ministre des Armées, a ouvert et présidé ce CTM. La Ministre était entourée par la secrétaire d’Etat aux anciens combattants, Geneviève Darrieussecq, son cabinet ministériel, la nouvelle Secrétaire Générale pour l’Administration (SGA) Isabelle Saurat et par l’Amiral Philippe Hello, directeur de la DRHMD.

L’UNSA-Défense était quant à elle représentée par Laurent Dutilleul, le secrétaire général de la fédération, Laurent Tintignac, Martine Hemled, Rémi Berthoumieux et Thierry Cadoux.

C’est par un moment de solennité et d’émotion que ce CTM a débuté en observant 1 minute de silence en mémoire des 13 soldats français tombés quelques jours auparavant au Mali dans le cadre de l’opération Barkane et dont un hommage national avait été rendu la veille aux Invalides par le Président de la République, chef des armées.

Compte-rendu

Comme le Secrétaire Général pour l’Administration avait ouvert la toute première séance de cette nouvelle instance du Comité Technique Ministériel en 2011, il a présidé ce 3 juillet 2019 son dernier CTM. Une longévité rare à ce niveau de responsabilités, que l’UNSA-Défense salue en témoignant de l’esprit de respect et de dialogue qui a prévalu depuis maintenant 8 ans dans ce comité, quand bien même nos positions furent différentes, voire opposées. Nombre de textes d’organisation comme réglementaires et de multiples sujets intéressant la défense sont passés par le filtre du CTM en faisant de cette instance un lieu d’échanges et de décisions. L’UNSA souhaite bonne route au SGA qui sera remplacé dans cette fonction par l’ancienne directrice de l’immobilier de l’Etat, nommée en conseil des ministres.

C’est placé sous l’autorité du Secrétaire Général pour l’Administration,assisté du DRHMD, que s’est tenue la dernière séance du Comité Technique Ministériel du mandat 2014-2018. Le renouvellement de cette instance majeure dans laquelle tous les textes sont débattus et votés, d’organisation, statutaires, indemnitaires, catégoriels, de handicap, de formation, d’employeurs… sera opéré par le vote au scrutin CTM du 6 décembre prochain.

L’occasion pour l’UNSA-Défense de revenir par quelques mots sur le mandat écoulé. Un mandat au cours duquel vos élus ont toujours fait le travail avec sérieux, étudiant chaque point des ordres du jour toujours chargés et très variés, comme vous le verrez dans le CR de ce dernier CTM ci-dessous. Les élus UNSA ont été fidèles à leur organisation, toujours. Ils n’ont jamais considéré le siège occupé dans cette instance comme leur propriété, mais bien celui dans lequel les ont placé les électrices et les électeurs de l’UNSA. Il serait d’une arrogance et d’une suffisance misérables de penser autrement, mais l’honnêteté intellectuelle ne se décrète pas : on en est pourvu ou pas !

Monsieur le Secrétaire Général pour l’Administration, mesdames, messieurs,

L’UNSA-Défense a eu l’occasion de s’exprimer sur les textes présentés à ce CTM lors des séances de préparation, nous y revenons dans cette déclaration.

Nous sommes à quelques mois du renouvellement électoral de cette instance et depuis 2001 que l’UNSA-Défense y participe, les élus peuvent témoigner de la quantité importante de textes et autres sujets qui sont passés par le filtre du CTM. Marquons également, une fois n’est pas coutume, la qualité des documents préparatoires, le respect des échanges malgré nos divergences, l’écoute dont chacun ici a su faire preuve tout au long de ces longues années. Le dialogue social finalement.

Déclaration liminaire

Le Comité Technique Ministériel (CTM) aura connu 2 séances en ce mois d’avril 2018. La Ministre des Armées, Florence Parly a présidé le premier et rappelé quelques éléments du contexte ministériel, connecté à la fois aux menaces qui continuent de peser sur la nation (ce CTM se tenait quelques jours après l’attentat de Trèbes au cours duquel un gendarme a choisi de donner sa vie pour sauver une otage du terroriste et l’UNSA a tenu à rappeler le sens du mot ‘Sacrifice’, beaucoup employé, prenant ici tout son sens aux yeux de la nation), ainsi qu’aux priorités définies par le Président de la République, chef des armées.