Avancement ouvrier...
ou quand certains employeurs racontent tout et surtout n’importe quoi !

 

Plusieurs de nos délégués UNSA nous remontent que certains employeurs soufflent le chaud et le froid en matière d’avancement ouvrier, certains allant même jusqu’à évoquer une année 2018 ‘‘blanche’’. Et pourquoi pas une année sans budget Défense tant qu’on y est ?
L’UNSA pose les questions de ‘‘A qui profite le crime ?’’ et ‘‘D’où viennent ces pseudo-informations ?’’. Si c’est pour asseoir une certaine forme d’autorité de quelques employeurs en faisant peur aux agents, c’est un peu court. Si c’est pour agiter un chiffon rouge pour se faire ‘mousser’, c’est pathétique.
La ministre a reçu vendredi 9 février les organisations syndicales du ministère des armées (Laurent Dutilleul et Laurent Tintignac représentaient l’UNSA-Défense) pour présentation de la Loi de Programmation Militaire 2019-2025 (Une analyse UNSA vous sera communiquée). L’UNSA (comme l’ont fait aussi la CFDT/CFTC et FO) n’a pas manqué d’interpeller la ministre sur la publication du taux 2018 de l’avancement ouvrier. Le sujet étant ministériel, pour l’UNSA, il importe que ce soit la ministre qui réponde. La bonne question au bon endroit auprès du bon interlocuteur, l’UNSA ne change pas ses méthodes de travail.
La difficulté rappelée par la Ministre tient à la définition de ce taux par la Fonction Publique, auquel est venue se rajouter la transmission tardive des éléments ministériels, issus des dernières mesures prises le 1er novembre 2017 (HCD / TSO T7 / HGN et 9ème échelon). Rien de bien nouveau en fait.
Néanmoins, la Ministre et la DRHMD confirment que les ouvriers verront l’application d’un taux d’avancement en 2018 et les textes issus des séances de travail avec les organisations syndicales, dits de toilettage, ‘protègent’ les ouvriers dans les dates de nomination.

 

____________________

 

Quelle que soit la date de la commission d’avancement et quelle que soit la date des épreuves des essais professionnels, entre aujourd’hui et le 31 décembre 2018 :

  • Tous les avancements au choix seront prononcés au 1er janvier 2018.
  • Tous les avancements à l’essai seront prononcés au 31 mars au plus tard, date de sécurité des avancements à l’essai et inscrite dans les décrets ouvriers.

____________________


L’UNSA-Défense rappelle aux autorités du MinArm ce loupé dans la communication du taux, qui plus est, la première année ou celui-ci est désormais interministériel. La sécurité des dates de nominations ne peut suffire à attendre plus longtemps pour commencer les travaux 2018. De la même manière, les agents ‘Adjoints Adm’ et ‘ATMD’ sont eux aussi toujours dans l’attente des taux d’avancement dits ‘Propro’ pour 2018 et cela n’est pas plus acceptable.

 

 

Contractuels Décret 49


Lors de cette séance LPM, la ministre a re-salué le travail réalisé permettant une amélioration significative de la situation salariale des agents contractuels relevant du décret 1378 dits D49. L’UNSA-Défense sur le dossier depuis novembre 2016 et à l’origine de ces travaux et de cette prise de conscience RH, ne relâche pas sa pression d’autant moins que le dossier est entré dans sa phase active depuis le 1er janvier 2018 avec les propositions faites individuellement à chaque agent.
Interpelé la semaine dernière, le DRH/DGA Benoit LAURENSOU, reçoit l’UNSA et le GT-D49 de l’AIA Clermont, dans les prochains jours, afin de faire le point sur les modalités ICT et TCT, option de ce dossier qui pourrait concerner entre 70 et 100 agents dont beaucoup au SIAé. On lâche rien !

 

 

 

 Suivez-nous sur les réseaux sociaux...

facebook reseaux sociaux  twitter reseaux sociaux  youtube reseaux sociaux

 

elections

lien site sutiles

 

 


lien charte